Pourquoi voyager avec un vélo pliable ?

Pourquoi voyager avec un vélo pliable ?

Il fut un temps ou utiliser le vélo pliable me paraissait une idée absurde. Ce vélo aux proportions bizarres avait des roues petites. Les cyclistes semblaient peiner pour le faire avancer. Je suis sûre que beaucoup le trouvent encore ridicule à l’heure actuelle.

Et voilà qu’un jour, mon vélo a été volé. Un premier Décathlon que je venais d’équiper d’un porte-bagage. Désespérée, je me suis rendue dans un magasin pour me renseigner. Ce jour-là, je suis rentrée à pieds et j’ai utilisé le « Vélib » pendant une année entière. Toutefois, je n’ai cessé de penser aux échanges que j’ai eus avec le vendeur ce jour-là. Ce dernier m’avait présenté les avantages des vélos pliables : la plupart des clients voyageaient avec.

Il y a un an de cela que j’ai finalement décidé de franchir le pas. Je me suis offert le premier prix Décathlon à savoir : le HopTown (B’Twin). Celui-ci est entièrement protégé et ne demande donc pas de cadenas. Très pratique, il m’accompagne partout où je vais.

Bien que les roues demeurent petites, son déroulé a une taille acceptable, ce qui le rend facilement maniable. En fin de compte, ce n’est pas si mal de le conduire, bien au contraire. Ce qui m’a encouragé à voyager avec : chose à laquelle je rêvais depuis.

Une Hop Town pliée prête à être embarquée

Avantages du vélo pliable pendant le trajet

Son atout principal est qu’il se plie et se glisse facilement dans les bagages à soute. Sur le modèle que je possède, les deux roues protègent le guidon. Tandis qu’avec le vélo classique, il faut prendre du temps pour le défaire, le refaire et aussi penser à la consigne.

Bien que je n’aie pris aucune précaution pour le protéger, à l’arrivée, il a continué de rouler sans problème. La housse est certes semblable à une passoire, mais au fonds, il fallait s’y attendre. Avant d’embarquer, il faut penser dégonfler les pneus. Pour cela, il faut s’équiper d’une pompe pour les regonfler après.

Arrivée à destination

À mon avis, c’est une fois à destination que l’on ressent les avantages du vélo pliable. En effet, il permet de faire des itinéraires complets en toute autonomie. Avec mon vélo pliable, j’ai voyagé en train et en bus, et je ne l’utilisais qu’une fois à l’arrivée. Cela m’a permis de baisser mon budget.

Ainsi, j’ai pu visiter des endroits reculés qui ne sont pas facilement accessibles à pied ou avec les transports en commun. J’ai pu donc profiter de mes balades en faisant des escales partout où ça me plaisait. Imparable contre le vol et peu encombrant, je le gardais avec moi dans ma chambre d’hôtel.

Avec son vélo pliable, elle est sur le point de traverser la voie

Les points négatifs

Le premier inconvénient de la conduite à vélo est la prudence. Ainsi, quand l’on circule à vélo, il faut redoubler de vigilance et savoir l’attitude à adopter. J’ai constaté qu’à Budapest et à Sighet, il était possible de rouler sur les trottoirs, chose impensable dans les rues de Paris.

Par ailleurs, pour rouler à vélo, il faut aussi connaître son itinéraire et être conscient de ses limites. Dans l’idéal, c’est d’avoir sa carte en main et s’assurer que le vélo est en bon état.